«Aulnay Millions, à qui le tour?» ou «Aulnay Cagnotte, qui veut gagner des millions?»

de | 2008-05-20

«Aulnay Millions, à qui le tour?» ou «Aulnay Cagnotte, qui veut gagner des millions?» - image photo_1_leparisienfr_3 on http://www.billelouadah.fr   Le 16 mars 2008, la ville basculait à gauche. M. Gérard Ségura, triomphalement élu et aidé par cette triste affaire des Assedic, annonçait «le temps du bonheur».
Des jeunes criaient même «la fin du délit de faciès».
Quelques semaines plus tard, le nouveau maire fabiusien lançait la «Séguramania» en transformant le bulletin d’informations municipales «Oxygène» en un véritable outil de propagande politique et de promotion personnelle.
Pour mémoire, ce grand démocrate occultait volontairement l’élection au 1er tour de Jacques Chaussat, nouveau conseiller général d’Aulnay; démontrant ainsi la faible considération de la nouvelle majorité municipale à l’égard des électeurs et des habitants du canton sud.

Plus proche de nous, le Conseil Municipal du 15 mai 2008 nous révélait deux nouvelles facettes de M. Gérard Ségura : sa vision de la démocratie et son approche de la gestion des finances de notre ville.

Rappelons que M. Gérard Ségura, enseignant de son état, prend plaisir à se présenter comme le défenseur des quartiers populaires et des plus démunis…
Cela est d’autant plus choquant au vu de l’augmentation de plus de 127%* des indemnités que se sont octroyés les élus socialistes, communistes et verts. Ces élus de gauche justifient cette augmentation en raison du coût de la démocratie et de leur implication alors que pendant plus de 25 ans, l’indemnisation des élus de droite a été plus que raisonnable et a permis à notre belle ville d’Aulnay-sous-Bois de figurer parmi les villes les mieux gérées de France.
A cette addition, il convient de rajouter les coûts du cabinet du maire composé de trois personnes dont on ne comprend plus très bien l’utilité.
A souligner que cette délibération relative à l’augmentation des indemnités des élus, a été évoquée en fin de Conseil Municipal…

M. Gérard Ségura a certes hérité d’une cagnotte municipale qui est le fruit d’une gestion municipale rigoureuse; pour autant, celle-ci doit avant tout servir à prévoir et à financer les futures infrastructures dont nos concitoyens ont besoin.

   Enfin, le Parti Radical d’Aulnay-sous-Bois se dit choqué par de telles pratiques inutiles qui n’amélioreront pas le quotidien des aulnaysiens.
Le Parti Radical appelle donc chacun à la vigilance républicaine pour que cessent ces dérives inacceptables.

   

*Note modifiée le 20/05/2008Le chiffre de 200% annoncé initialement ne prenait pas en compte la globalité des indemnités annuelles de l’ancienne équipe. Le chiffre corrigé de cette augmentation reste tout de même conséquent soit +127,57%. Vous pouvez retrouver le détail de cette augmentation sur le blog de Frank Cannarozzo.

Une réflexion au sujet de « «Aulnay Millions, à qui le tour?» ou «Aulnay Cagnotte, qui veut gagner des millions?» »

  1. Michèle

    Je veux vous apporter tout mon soutien dans votre combat face cette gauche caviar et donneuse de leçons. Cette augmentation de 200% est scandaleuse mais elle ne me surprend pas.
    Je suis très triste et je pense à ces familles flouées dont les fins de mois sont difficiles à boucler. Aider ses collègues en supprimant le service minimum me révolte et je suis indignée d’apprendre que des cars municipaux ont été accordés à des grèvistes.
    J’ai une pensée émue pour Jacques Chaussat que j’embrasse bien fort de voir tout son travail aux finances dilapidé par la gauche.

Les commentaires sont fermés.