« Aulnay Bling-Bling » : Majoration de plus de 127% des indemnités des élus de gauche

de | 2008-05-22

Pour vous, c'est quoi un bon maire ?

A cette question, M. Gérard Ségura, dans son hebdomadaire de campagne du 5 décembre 2007 – n°10, répondait :
"C'est quelqu'un de sincère et bien persuadé de ne pouvoir y arriver sans l'apport de tous. Quelqu'un à qui il est facile de parler parce qu'il aime le contact. C'est un élu qui sache rester modeste, un animateur d'équipes et de projets à travers lequel les habitants puissent se reconnaître et reconnaître leur ville."

 
Les habitants d’Aulnay-sous-Bois apprécieront certainement cette réponse du maire socialiste Gérard Ségura qui a multiplié par 2,27 les dépenses mensuelles relatives à l’indemnisation des élus de gauche.
  
Avec cette augmentation de plus de 127% pour lui et son équipe municipale, on peut croire qu’il est un «élu qui sache rester modeste…»

Vous trouverez ci-dessous des tableaux du montant total et du détail des indemnités en euros et en francs de chacun des élus socialistes, communistes et verts.

    Montant total et détail des indemnités de chacun
          des élus de Gauche à Aulnay-sous-Bois
    54.161 €uros par mois soit 649.932 €uros par an
  355.273 francs par mois soit 4.263.274 francs par an
  Indemnités du maire et conseiller général socialiste
•  Gérard SEGURA, Enseignant,
   Maire d'Aulnay-sous-Bois, 5.742€
   Conseiller Général, 2.585€
     8.327 €uros par mois soit 99.924 €uros par an
   54.622 francs par mois soit 655.485 francs par an
            Indemnités des 20 adjoints au maire
•  Abdel BENJANA, Chargé d’études,
1er Adjoint : Développement économique, l’Emploi et la Formation.
    2.201 €uros par mois soit 26.412 €uros par an
  14.437 francs par mois soit 173.251 francs par an
• Aline BENHAMOU, Retraitée,
2ème Adjoint : Le Logement, Hébergement d’urgence, Maison de quartier, Mairies annexes et l'accueil, standard, Les attestations d’accueil et certificats d’hébergement, L’état civil, Les Elections.
    2.201 €uros par mois soit 26.412 €uros par an
  14.437 francs par mois soit 173.251 francs par an
• Marie-Jeanne QUERUEL, Assistante commerciale,
3ème Adjoint : Fêtes et Cérémonies et Anciens combattants
    2.201 €uros par mois soit 26.412 €uros par an
  14.437 francs par mois soit 173.251 francs par an
• Hamed LAOUEDJ, Chef de projet,
4ème Adjoint : La Vie Associative, Coopération décentralisée, Relations Internationales.
    2.201 €uros par mois soit 26.412 €uros par an
  14.437 francs par mois soit 173.251 francs par an
• Alain AMEDRO, Attaché territorial,
Conseiller régional, 2.585€
5ème Adjoint : Urbanisme, Espaces Verts, Ecologie, Agenda 21, Environnement, Développement Durable, Commission communale de sécurité.
     4.786 €uros par mois soit 57.432 €uros par an
   31.394 francs par mois soit 376.729 francs par an
• Françoise BOVAIS-LIEGEOIS, Directeur territorial,
6ème Adjoint : Les Finances, Marchés Publics, Achats publics.
    2.201 €uros par mois soit 26.412 €uros par an
  14.437 francs par mois soit 173.251 francs par an
• Roland GALLOSI, Comptable,
7ème Adjoint : Les sports et activités sportives, la Commission communale de sécurité.
    2.201 €uros par mois soit 26.412 €uros par an
  14.437 francs par mois soit 173.251 francs par an
• Claire DEXHEIMER, Bibliothécaire,
8ème Adjoint : Petite Enfance, Crèches, PMI, Santé, CMES, Prévention primaire, Toxicologie.
    2.201 €uros par mois soit 26.412 €uros par an
  14.437 francs par mois soit 173.251 francs par an
M-Christine RAHAOUI-FRECHILLA, Femme au foyer,
9ème Adjoint : La jeunesse, Centres de Loisirs, Vacances, Temps Libre, Droit des Femmes.
    2.201 €uros par mois soit 26.412 €uros par an
  14.437 francs par mois soit 173.251 francs par an
• Grégoire MUKENDI, Conseiller référent à l’emploi,
10ème Adjoint, Adjoint au Maire de Quartier : l’Insertion sociale et professionnelle dont le RMI, Politique de la Ville, Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS).
    2.201 €uros par mois soit 26.412 €uros par an
  14.437 francs par mois soit 173.251 francs par an
• Evelyne DEMONCEAUX, Retraitée,
11ème Adjoint : Retraités, Personnes âgées, Handicap.
    2.201 €uros par mois soit 26.412 €uros par an
  14.437 francs par mois soit 173.251 francs par an
• Nicole SIINO, Directrice d’école,
12ème Adjoint : L’Education, Communication, Gestion des occupations des réfectoires municipaux.
    2.201 €uros par mois soit 26.412 €uros par an
  14.437 francs par mois soit 173.251 francs par an
• Miguel HERNANDEZ, Cadre,
13ème Adjoint Adjoint au Maire de Quartier : Patrimoine communal et bâti communal.
    2.201 €uros par mois soit 26.412 €uros par an
  14.437 francs par mois soit 173.251 francs par an
• Khady DIENG, Agent commercial,
14ème Adjoint : Citoyenneté, Droit de l’Homme, Devoir de Mémoire, Lutte contre les discriminations.
    2.201 €uros par mois soit 26.412 €uros par an
  14.437 francs par mois soit 173.251 francs par an
• François SIEBECKE, Conseiller en insertion sociale,
15ème Adjoint : CCAS (Affaires Sociales et solidarité), Associations caritatives, Economie sociale et solidarité dont la régie de quartier.
    2.201 €uros par mois soit 26.412 €uros par an
  14.437 francs par mois soit 173.251 francs par an
• Martine PELLIER, Secrétaire médicale,
16ème Adjoint Adjoint au Maire de Quartier : Informatique, Télécommunications, Réseaux, Relations avec les bailleurs dans le périmètre ANRU.
    2.201 €uros par mois soit 26.412 €uros par an
  14.437 francs par mois soit 173.251 francs par an
• Pascal MONTFORT, Responsable commercial,
17ème Adjoint Adjoint au Maire de Quartier : Hygiène, Salubrité, La commission communale de sécurité.
    2.201 €uros par mois soit 26.412 €uros par an
  14.437 francs par mois soit 173.251 francs par an
• Philippe GENTE, Enseignant,
18ème Adjoint : Démocratie Participative, concertation Pilotage des Conseils de Quartier.
    2.201 €uros par mois soit 26.412 €uros par an
  14.437 francs par mois soit 173.251 francs par an
• Gisela MICHEL, Interprète de conférence,
19ème Adjoint : Culture, Histoire culturelle, Archives, Documentation.
    2.201 €uros par mois soit 26.412 €uros par an
  14.437 francs par mois soit 173.251 francs par an
• Raoul MERCIER, Retraité,
20ème Adjoint Adjoint au Maire de Quartier : Les Ressources Humaines, L’organisation du personnel communal, Action sociale en direction du personnel communal, Les assurances, La gestion des transports communaux, La commission communale de sécurité.
    2.201 €uros par mois soit 26.412 €uros par an
  14.437 francs par mois soit 173.251 francs par an
  Indemnités des 4 conseillers municipaux délégués
                       "grandes délégations"
• Bruno DEFAIT, Ingénieur,
Conseiller municipal délégué : Transport, Circulation, Déplacements
   1.301 €uros par mois soit 15.612 €uros par an
   8.534 francs par mois soit 102.408 francs par an
• Joël GUILLEMIN, Cadre supérieur,
Conseiller municipal délégué : Prévention, Sécurité.
   1.301 €uros par mois soit 15.612 €uros par an
   8.534 francs par mois soit 102.408 francs par an
• Samira AÏT-KHEDACHE, Commerçante Artisan,
Conseiller municipal délégué : Commerce, Foires et Marchés
   1.301 €uros par mois soit 15.612 €uros par an
   8.534 francs par mois soit 102.408 francs par an
• Marc MOREL, Cadre supérieur,
Conseiller municipal délégué : Travaux, Autorisation de Voirie, Parc automobile.
   1.301 €uros par mois soit 15.612 €uros par an
   8.534 francs par mois soit 102.408 francs par an
   Indemnités des 9 conseillers municipaux délégués
                         "petites délégations"
• Mouktaria KEBLI, Enseignant,
Conseiller municipal délégué : Médiation scolaire, Projets second degrés.
      600 €uros par mois soit 7.200 €uros par an
   3.956 francs par mois soit 47.229 francs par an
• Karine CHAHBOUNI-FOUGERAY, Chef service gestion
Conseiller municipal délégué : Insertion par l'économie, Commission communale de sécurité
      600 €uros par mois soit 7.200 €uros par an
   3.956 francs par mois soit 47.229 francs par an
• Josette CASSIUS, Directrice centre social,
Conseiller municipal délégué : Délégation ?
      600 €uros par mois soit 7.200 €uros par an
   3.956 francs par mois soit 47.229 francs par an
• Caroline TRINH, Etudiante,
Conseiller municipal délégué : Orientation et Information
      600 €uros par mois soit 7.200 €uros par an
   3.956 francs par mois soit 47.229 francs par an
• Fouad GUENDOUZ, Agent de piste,
Conseiller municipal délégué : Propreté et Espaces verts
      600 €uros par mois soit 7.200 €uros par an
   3.956 francs par mois soit 47.229 francs par an
• Mario DE OLIVEIRA, Commerçant,
Conseiller municipal délégué : Projets Jeunes internationaux
      600 €uros par mois soit 7.200 €uros par an
   3.956 francs par mois soit 47.229 francs par an
• Aurélie LELOUP, Inspectrice de sécurité,
Conseiller municipal délégué : Centres de loisirs, actions périscolaires
      600 €uros par mois soit 7.200 €uros par an
   3.956 francs par mois soit 47.229 francs par an
Claire VERGÉ, Médecin Pédiatre,
Conseiller municipal délégué : Délégation ?
      600 €uros par mois soit 7.200 €uros par an
   3.956 francs par mois soit 47.229 francs par an
• Henri ANNONI, Chef d'entreprise,
Conseiller municipal délégué : Restauration municipale, Cimetière, Commission communale de sécurité, Délégations de service public.
      600 €uros par mois soit 7.200 €uros par an
   3.956 francs par mois soit 47.229 francs par an

7 réflexions au sujet de « « Aulnay Bling-Bling » : Majoration de plus de 127% des indemnités des élus de gauche »

  1. Florence

    Cette augmentation de M. Ségura me rappelle étrangement l’affaire des assedic de M. Gaudron.
    L’argent facile que permet le cumul des mandats a fait perdre la tête à ces deux élus. On se moque des électeurs en faisant croire que la démocratie a un coût… Il faut dire que M. Ségura avec 55.000 francs d’argent de poche par mois n’a vraiment rien du pauvre petit institeur. Il a tout du maire bling-bling.
    En plus, on ne connaît pas tous ses avantages que lui confèrent ses deux mandats (jetons de présence, frais de bouche, chauffeurs, déplacements gratuits…). On peut rajouter sa paie d’enseignant si il n’est pas détaché ou sa retraite. C’est vraiment choquant pour les plus pauvres et ceux qui se levent tôt pour toucher à peine 1000 euros.
    C’est incroyable de voir que pour certains des augmentations aussi importantes ne les gènent pas le moins du monde.
    Décidemment ces pratiques scandaleuses ne sont pas pretes de réconcilier les citoyens à la politique.

  2. ianis

    Surprenante réaction de votre part !
    Pourquoi, alors, l’opposition dont vous faites partie a t-elle voté ces indemnités ?
    Car cette décision a bien été prise à l’unanimité du conseil municipal…
    Vous avez une conception très particulière de la responsabilité politique.
    Vous votez sans même la discuter cette proposition dans l’enceinte où vous ont désigné les aulnaysiens pour les représenter, puis vous vous permettez ce genre de commentaires a posteriori…
    surprenant ! pour le moins…

  3. Laurent

    Je pense à toutes ces familles du nord qui doivent bien regretter leur choix de Ségura le sarkozyste, ce maire bling bling décomplexé par l’argent…

  4. Aurélie

    C’est bien triste de voir au pouvoir autant d’enseignants au commande de la ville. Qui peut croire qu’ils ont été un jour préoccupés par l’avenir de nos enfants???
    Ce sont de simples arrivistes qui ne pensent qu’à leurs intérêts particuliers!

  5. Mario

    Le plus grave c’est de voir encore Gaudron au conseil municipal. Il a perdu toutes les élections contre Ségura. Gaudron c’est le meilleurs copain de la gauche. Il sait pas parlé. Il fait toujours la gueule. Lui il doit arreté la politique pour que Cannarozzo et Chaussat dirigent la droite. Eux ils se battent contre Segura pas comme lui et ses copains. Si il a un peu d’honneur, Gaudron doit démissionné parce qu’il a plombé la droite. Il est grillé à vie. Il a donné aulnay à la gauche caviar. Les militants de droite sont plus triste d’avoir perdu que Gaudron. N’importe quelle chèvre à droite aurait gagné contre Ségura, mais nous on avait Gaudron. J’espère que vous allez me publié.

  6. frank cannarozzo

    je n’ai pas l’habitude d’intervenir sur ce blog mais pour une fois je voudrais préciser deux choses:
    1: pour Ianis.
    la délibération présentée au conseil ne portait que sur des indices et non sur les montants. sur le principe, nous sommes pour l’indemnisation des élus, et même le découpage en plus de délégation avec des conseillers délégués nous semblait une bonne chose. nous avons donc voté pour. pour info, nous aurions eu 30 adjoints et conseillers délégués si nous avions gagné.
    les montants des indemnités sont arrivés eux sur une note annexe sur la table du conseil. nous en avons pris connaissance à 1 heure du matin ! personne n’a fait le calcul de l’augmentation que cela représentait au total. et encore une fois si nous sommes pour le principe et le découpage, cela n’a rien à voir avec les montants faramineux.
    ce qui est surtout criticable, c’est l’augmentation du maire de 50% et des adjoints de 25%! le fait de distribuer le travail entre 33 au lieu de 15 aurait dû amener les 15 le maire et les adjoints à être plus raisonnables. ce qu’ils n’ont pas été ! s’ils avaient raisonnablement augmenté leurs indemnités, par exemple de 4 ou 5 %, nous ne dirions rien. mais là ça dépasse l’entendement !
    nous voterons parce que c’est notre conception du rôle de l’opposition, des délibérations qui vont dans le bon sens mais cela ne nous empêchera pas de dénoncer les méthodes et les excès!
    2: pour Mario
    il faut distinguer le fait de choisir le meilleur d’entre nous pour gagner et le soutien que nous devons apporter à l’un des nôtres.
    oui l’affaire assedic nous a « tué », et nous devrons pour reconquérir la ville être bien meilleur le prochain coup. mais il n’est pour autant pas question de laisser l’un des nôtres se faire « assassiner » injustement, la loyauté et la dignité nous y obligent.
    ne cherchons pas aujourd’hui de bouc-émissaire, organisons nous pour être meilleur et gagner. c’est le seul objectif qui compte. et pour cela vous pouvez compter sur moi.
    bien à vous.

  7. Florence

    Monsieur Cannarozzo, je partage votre analyse sur la nécessité de choisir le meilleurs candidat à droite. Par contre, je reste persuadée comme Mario que la présence de M. Gaudron constitue un handicap pour toute la droite. Je ne mets pas en doute son intégrité et son honnêteté mais son sens des responsabilités.
    Un responsable politique digne de son nom aurait du démissionner et s’effacer pour permettre à son camp de garder Aulnay sous bois.
    Je profite aussi pour vous remercier pour avoir réglé il y a deux ans les nuisances de jeunes au Parc Faure

Les commentaires sont fermés.