Aéroports: 94 communes d’Ile-de-France au Trocadéro contre les vols de nuit

de | 2008-09-20

Aéroports: 94 communes d'Ile-de-France au Trocadéro contre les vols de nuit - image leparisien200908 on http://www.billelouadah.fr

PARIS (AFP) – Quatre-vingt-quatorze communes proches des aéroports de Roissy Charles-de-Gaulle et du Bourget ont tenu samedi matin place du Trocadéro à Paris un conseil municipal géant pour un vote solennel contre les vols de nuit.
"Avec cette manifestation d’un nouveau genre, c’est un signal fort que nous souhaitons faire passer aux pouvoirs publics afin qu’ils nous aident à réduire les nuisances sonores dans un premier temps et pour arriver à plus long terme à un arrêt total des vols de nuit", a expliqué à l’AFP Alain Péri, porte-parole de l’Association de défense contre les nuisances aériennes (Advocnar).

Les élus venus de communes du Val-d’Oise, de Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne, des Hauts-de-Seine, de Seine-et-Marne et des Yvelines, se sont installés place du Trocadéro, face à la tour Eiffel, munis de banderoles sur lesquelles on pouvait lire: "Stop aux nuisances permanentes de Roissy et du Bourget", "arrêt des vols de nuit" ou encore "pour un ciel sans décibels".
 
L’ensemble des 94 communes a voté symboliquement une délibération pour l’arrêt des vols de nuit. "Chaque conseil municipal votera cette délibération lors de sa prochaine séance", a ajouté M. Péri.

Le chanteur Yves Duteil, maire de Précy-sur-Marne (Seine-et-Marne), était également au rendez-vous. "Je suis là en tant que maire et riverain d’une ville concernée par les nuisances aériennes. Nous avons besoin d’une vraie réponse du gouvernement avec une réelle conception du développement durable et du respect de l’être humain", a-t-il insisté.
"D’autres villes européennes comme Londres ou Francfort ont réussi à trouver des solutions pour diminuer le trafic aérien la nuit, c’est bien la preuve qu’on peut concilier emploi, environnement et respect de l’humain", a-t-il ajouté.

Selon Bernard Corneille, maire (DVG) de Othis (Seine-et-Marne), Roissy "est l’aéroport européen qui émet le plus de nuisances la nuit avec 168 vols enregistrés en moyenne entre 22H00 et 6H00". Le trafic nocturne a augmenté de 2,72% depuis 2004, soit davantage que la croissance globale du trafic, a-t-il ajouté.
"Heathrow à Londres, premier aéroport en Europe, n’a que seize vols de nuit, uniquement des atterrissages, contre 100 vols à Roissy CDG sur la même tranche horaire", a-t-il ajouté.

Jean-Pierre Blazy, député-maire (PS) de Gonesse (Val-d’Oise) regrette pour sa part que l’idée d’un troisième aéroport en région parisienne ait été abandonnée, alors que "l’aéroport de Vatry (Marne) pourrait être une solution envisageable pour réduire, voire arrêter les vols de nuit sur Roissy".

Dans un communiqué, le député-maire UMP de Villeuneuve-le-Roi (Val-de-Marne), Didier Gonzales, a apporté son soutien aux manifestants et leur a demandé "que la délibération symbolique qu’ils vont adopter concerne les aéroports de Roissy, du Bourget mais aussi d’Orly".
M. Gonzales, président de l’association des élus riverains d’Orly, demande que le couvre-feu dont bénéficient les riverains d’Orly depuis 1968 soit prolongé afin qu’il couvre "une période de repos nocturne de huit heures consécutives", conformément aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). En vigueur depuis 1968, celui-ci ne couvre que la période 23H30-06H15 pour les atterrissages et 23H15-06H00 pour les décollages, rappelle le député.
 
Source : AFP – Le 20 septembre 2008