Arlette Fructus, Secrétaire générale adjointe du Parti Radical : « TROP c’est vraiment TROP! Non seulement, Claude Guéant « persiste mais il signe »!!! »

de | 2012-02-08

Arlette Fructus, Secrétaire générale adjointe du Parti Radical : TROP c'est vraiment TROP!

Non seulement, Claude Guéant "persiste mais il signe"!!!

Et ce, en dépit des tentatives désespérées de certains, de réinterpréter les propos hallucinants du Ministre de l'Intérieur.

Qui peut imaginer que Claude Guéant ignore le pouvoir et le sens des mots, comment croire qu'en utilisant le mot "civilisations" pour considérer que certaines valent mieux que d'autres, il ne l'ait pas fait sciemment … même pas lui, puisqu'il l'assume pleinement.

Et là, cela devient vraiment nauséabond. Car, si dénoncer des régimes politiques pour leurs pratiques discriminatoires et attentatoires au principe d'égalité des citoyens, relève d'un engagement responsable et respectable, il en va tout autrement de propos qui accréditent l'idée d'un choc des civilisations et d'une prééminence de certaines sur d'autres.

Il ne s'agit pas seulement de "philosophie de bas étage", ce qui pourrait être effectivement détestable, mais anecdotique.

Non ,vraiment c'est bien plus grave, cela relève d'une véritable profanation de "l'âme de la France".

Qu'en est- il de cette France rayonnante, pétrie d'humanisme, de notre modèle républicain fédérateur et porteur des valeurs de tolérance, de respect, de dignité, de fraternité, d'égalité?

Comment peut- on considérer que de telles affirmations procèderaient du "bon sens", alors que déclarations après déclarations, on assiste aux conséquences désespérantes d'une méthodique entreprise de fracture de notre cohésion républicaine. "

Source : Page Facebook d'Arlette Fructus – Le 8 février 2012

NDLR : Face aux réserves manifestées par certains de s'opposer aux propos de Claude Guéant, Aulnay Radical apporte son soutien plein et entier à Arlette Fructus.
Le propos mesuré de notre secrétaire générale adjointe Arlette
 témoigne que nos valeurs radicales n'ont pour seul objectif de rassembler notre pays et ainsi, de renforcer notre cohésion républicaine. Nos valeurs humanistes ne peuvent en conséquence tolérer de telles dérives !!!

3 réflexions au sujet de « Arlette Fructus, Secrétaire générale adjointe du Parti Radical : « TROP c’est vraiment TROP! Non seulement, Claude Guéant « persiste mais il signe »!!! » »

  1. Marc M

    Votre ami Jacques Chaussat condamne-t-il les propos de Claude Guéant ?

  2. Billel Ouadah

    Très cher Marc,
    Je me garderai bien de m’exprimer au nom de Jacques Chaussat mais le propos d’Arlette Fructus, notre secrétaire générale adjointe du Parti Radical, est suffisamment explicite pour affirmer que celui-ci traduit le sentiment de l’immense majorité des radicaux de France et de Navarre.
    Je salue là le courage politique d’une élue et d’une responsable radicale qui n’a pas peur, elle, de défendre nos valeurs humanistes.
    Billel Ouadah

  3. robert

    LES FRANCAS 13
    99, Cours Lieutaud 
13006 Marseille – Tél : 04 91 47 34 53- francas13@wanadoo.fr
    S’engager ensemble pour l’enfant, les enfants, l’enfance.
    Le 6 mai 2012, les Français ont élu un nouveau Président de la République. Cet acte important de la vie démocratique nationale sera suivi d’un nouveau rendez-vous électoral les 10 et 17 juin prochains : les élections législatives. Les futurs députés auront pour mission d’inspirer les politiques publiques et la législation pour les cinq années à venir.
    Dans ce contexte, Les Francas des Bouches-du-Rhône, ses adhérents, ses militants entendent réaffirmer la nécessité de définir un projet d’envergure en faveur de l’Enfance et de l’Education.
    Nous appelons à ce que s’exprime une ambition politique qui considère les enfants comme porteurs de leurs propre devenir et de celui de la nation, qui cherche à assurer leur protection tout en leur offrant les conditions favorables à leurs épanouissement et à leur émancipation.
    Nous réaffirmons qu’un projet pour l’Enfance ne saurait se réduire à un projet pour l’Ecole et l’enseignement qui reste essentiel. Un projet pour l’Enfance, période majeure de la construction de la personne, doit donc être articulé à l’ensemble des temps et des rythmes de vie des enfants pour tout ce qui concerne le vivre ensemble, la citoyenneté, la fraternité, la laïcité, l’environnement et la qualité de la vie quotidienne.
    Un projet pour l’enfance, pour être fédérateur et support de la cohésion nationale, devra également associer à la réflexion tous les professionnels et les acteurs de la société civile qui interviennent auprès des enfants dans leur diversité, l’ensemble de la population et particulièrement les parents, ainsi que les enfants eux-mêmes.
    Comme toute politique publique il devra de l’élaboration à la mise en œuvre puis à son évaluation, associer les corps intermédiaires au premier rang desquels les associations de jeunesse et de l’Education Populaire, qui mobilisent de l’expertise et des acteurs bénévoles en capacité d’agir. Elles devront à ce titre être soutenues pour leur projets comme pour leurs fonctions au service de l’intérêt général.
    Les Francas des Bouches-du-Rhône, tous ses adhérents et militants de l’éducation et de l’enfance, sollicitent les candidats aux élections législatives pour qu’ils s’engagent à :
    la promulgation d’une loi-cadre relative au service public d’éducation pour la petite enfance, l’enfance et l’adolescence qui garantisse continuité et cohérence sur l’ensemble du territoire. Cette loi devra notamment veiller à mettre en œuvre une politique publique de développement des projets éducatifs locaux, des centres de loisirs éducatifs pour permettre l’accessibilité à tous les enfants et adolescents.
    La mise en débat des enjeux éducatifs contemporains dans les formes favorisant la participation du plus grand nombre et à l’échelle des Bouches-du-Rhône, la mise en place d’espaces de concertation sur les politiques éducatives en partenariat avec les associations identifiées et reconnues pour leur implication dans le champ éducatif.
    Le soutien et la valorisation de toutes les formes de pratiques de citoyenneté et d’engagement des jeunes, notamment dans l’animation volontaire.
    Dans cette perspective, les Francas des Bouches-du-Rhône invitent les candidats aux élections législatives à faire connaître leur réactions face à nos propositions. Nous nous tenons bien sur à votre disposition pour convenir d’un rendez-vous pour pouvoir mieux vous exposer notre engagement.
    Merci d’avance pour l’envoi de vos réponses qui contribuera, je l’espère, au débat et à l’action d’une politique éducative ambitieuse.
    Mes sincères salutations.
    Mohamed ROBERT
    Président des Francas 13

Les commentaires sont fermés.