Arc Express : le maire de Sevran furieux des propositions de Huchon

de | 2010-11-23

Arc Express : le maire de Sevran furieux des propositions de Huchon - image  on http://www.billelouadah.fr Il en perdait ses mots mardi soir, gagné par l’énervement. Le maire (Europe Ecologie) de Sevran, Stéphane Gatignon, est ulcéré par les propositions faites par Jean-Paul Huchon en matière de transports. Lundi, le président PS du conseil régional, qui défend le projet de rocade ferrée Arc Express, a proposé d’y intégrer un Arc Grand Est.

Cette liaison entre Le Bourget et Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne) raccorderait plusieurs villes, dont Clichy-Montfermeil, un tracé proche de celui du supermétro défendu par le gouvernement. « C’est une vision totalement inégalitaire de la métropole! » fulmine Gatignon.

La réapparition du CDG Express

Il faut dire que ce projet ne prévoit aucun arrêt à Sevran, contrairement au supermétro qui envisage au moins une gare, voire deux. Mais ce que l’élu dénonce d’abord, c’est la réapparition de la ligne CDG Express, intégrée par Huchon à son projet. L’idée, vieille de plusieurs années, avait totalement disparu des dossiers de l’ancien secrétaire d’Etat au Grand Paris, Christian Blanc. Cette ligne rapide, destinée à relier la gare du Nord et l’aéroport de Roissy, c’est « une vision ultralibérale des transports en commun », s’indigne Stéphane Gatignon : « Toute la gauche, les syndicats, les habitants se sont battus contre ce projet, rappelle-t-il. Le billet coûterait extrêmement cher (NDLR : plus de 15 €), c’est un mode de transport pour le business, pas pour le peuple! On ne pense l’aéroport que comme un lieu pour les hommes d’affaires et pas comme un lieu de travail pour des milliers de personnes. » Il dénonce également des insuffisances en termes de maillage et de connexion avec les liaisons RER : « A Sevran et dans les villes voisines, ça fait un an qu’on bosse sur le Grand Paris. Avec Clichy, Montfermeil, Aulnay et Livry-Gargan, on a appris à travailler ensemble, pour sortir enfin nos territoires de la ghettoïsation. »
Il y a un mois, l’équipe de l’architecte allemand Finn Geipel présentait ses pistes pour l’avenir de ces cinq villes, structurées autour du futur supermétro. « C’était formidable, il était vraiment question d’égalité spatiale et sociale. Notre capitale est la plus embouteillée d’Europe, la moins égalitaire en matière de transports en commun ou d’équipements sportifs. Si on ne prend pas cela en compte, la situation va devenir dramatique », prédit l’élu, qui milite notamment pour l’instauration d’un péage urbain à Paris.

Cinq villes se regroupent en association. Fortes de leur travail commun autour des projets du Grand Paris, les communes de Livry, Aulnay, Sevran, Clichy et Montfermeil veulent multiplier les projets en commun. Elles annonceront mardi, en mairie de Livry-Gargan, leur regroupement en association. Déjà, elles affichent leur soutien au projet de dorsale nord-est du métro automatique. Certains élus, à la différence de Stéphane Gatignon, voient d’un bon œil les propositions de Jean-Paul Huchon.

Source : Le Parisien – GB – Le 18 novembre 2010