Affrontement entre bandes à Aulnay

de | 2008-04-05

   Les affrontements auraient eu lieu à cause "d’une histoire de fille". Deux personnes ont été relâchées, les autres sont toujours au poste de police. Un dispositif de surveillance sera mis en place samedi soir à titre préventif.

Dix-sept personnes étaient toujours en garde à vue, samedi 5 avril, après des échauffourées entre deux bandes rivales dans la nuit de vendredi à samedi à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), qui se seraient affrontées pour "une histoire de fille", selon une source judiciaire.
La bagarre "entre des jeunes de la cité des Mille-Mille et ceux de la cité du Gros Saule" à Aulnay-sous-Bois aurait pour origine "une histoire de fille" mais ils ne "nous livrent pas beaucoup d’explications", a expliqué cette source.

Selon la direction générale de la police nationale (DGPN), vendredi vers 22H00, des policiers de la brigade anti-criminalité (Bac) d’Aulnay-sous-Bois ont aperçu dans la cité des Mille-Mille "une cinquantaine d’individus qui s’acharnaient sur une personne allongée au sol" en le frappant. Les policiers lui ont alors porté secours, en utilisant des flash-ball et des grenades lacrymogènes.
La victime, âgée de 16 ans "relativement choquée mais dont les jours ne sont pas en danger", a été conduite à l’hôpital et s’y trouvait toujours samedi après-midi selon la même source.
Dans sa fuite, l’un des agresseurs a perdu une arme, un revolver à grenaille chargé que les policiers ont récupéré.

   Immédiatement, une opération de sécurisation a été mise en oeuvre mobilisant une centaine de policiers.
Dix-neuf personnes étaient alors interpellées et dix-sept dont quatorze mineurs placées en garde à vue. Les policiers ont découvert également un deuxième blessé, moins gravement atteint que le premier, qui aurait été frappé à coups de barre de fer et d’extincteur.
Le calme est revenu vers minuit, mais à titre préventif, un dispositif de surveillance sera mis en place samedi soir, a précisé la DGPN.

             Publié le 05 avril 2008 dans Nouvelobs.com