Affaires Jean Sarkozy et Mitterrand : Rama Yade redoute une « coupure » avec les « petits »

de | 2009-10-14

Affaires Jean Sarkozy et Mitterrand : Rama Yade redoute une Rama Yade a mis en garde contre les effets des affaires Polanski, Mitterrand et Jean Sarkozy. La secrétaire d'Etat aux Sports a souligné mercredi, à propos des polémiques sur les ambitions de Jean Sarkozy et sur les écrits de Frédéric Mitterrand, qu'il ne fallait pas donner à l'opinion le sentiment d'"une coupure entre les élites et les petits".

  
La controverse sur la probable accession du fils du président à la tête de l'Epad, intervenant peu après celle sur les récits de tourisme sexuel du ministre de la Culture, "interpelle dans l'opinion publique" et "on ne peut ignorer l'émotion" suscitée, a-t-elle affirmé sur TV5-Monde.

  
"Je pense qu'il faut que nous soyons attentifs à cette opinion, il ne faut pas donner le sentiment qu'il y ait une coupure entre les élites qui se protègeraient (…) et puis les petits (…) cela risquerait de remettre en selle le Front national", a ajouté l'ancienne secrétaire d'Etat aux Droits de l'Homme.

  
"Nous n'aurions pas intérêt à laisser le Front national profiter de ce contexte là pour se remettre en selle et vouloir incarner la majorité silencieuse", a-t-elle insisté.

  
Concernant Jean Sarkozy, conseiller général des Hauts-de-Seine et candidat déclaré, à 23 ans, à la présidence de l'Etablissement public d'aménagement du quartier d'affaires de La Défense, Rama Yade a fait remarquer que "ce n'est pas encore fait, l'élection a lieu le 4 décembre".
 
"Ce sont les élus des Hauts-de-Seine qui portent la responsabilité de l'élire ou pas, ils voteront en leur âme et conscience et ce sont eux qui devront rendre compte devant leurs électeurs", a-t-elle conclu.
  
Source :  AFP – Le 14 octobre 2009