Affaire Ali Soumaré : Raoult s’en prend à Pécresse et regrette une « redoutable erreur » de l’UMP

de | 2010-02-24

Affaire Ali Soumaré : Raoult s'en prend à Pécresse et regrette une  
BOBIGNY - Eric Raoult, député UMP de Seine-Saint-Denis, a jugé que la polémique autour de la candidature d'Ali Soumaré aux régionales était "une redoutable erreur" de la part de l'UMP, critiquant vivement Valérie Pécresse, chef de file de ce parti pour les élections en Ile-de-France.

La polémique autour d'Ali Soumaré, tête de liste PS dans le Val-d'Oise, accusé par plusieurs élus UMP d'être un "délinquant multirécidiviste", "me donne l'impression d'une campagne amateur, qu'il n'y a pas de patronne, qu'on a déjà perdu", a déclaré Eric Raoult à l'AFP.

"Si on veut un réflexe anti-droite sur la couleur de peau, on ne fait pas mieux", a ajouté l'élu, qui avait été écarté de la direction de la liste UMP en Seine-Saint-Denis, finalement confiée à Bruno Beschizza, responsable d'un syndicat de police.

Eric Raoult a jugé que la polémique autour d'Ali Soumaré était "une redoutable erreur", "une bêtise".

"Ce type (M. Soumaré, ndlr), ça me le rend sympathique", a-t-il poursuivi, ajoutant: "être à droite, c'est répondre à des valeurs".

"On est plus sur un ring de boxe que sur une arène politique", a estimé le député, assurant que Valérie Pécresse "ne (lui) adresse plus la parole depuis un mois".
"Le PS a fait un choix plus porteur au niveau électoral, celui de mobiliser l'électorat des quartiers", a-t-il estimé.

Interrogée par l'AFP à Paris, lors d'un déplacement à Sciences-Po, Valérie Pécresse a refusé de commenter les propos d'Eric Raoult.

"On a un devoir de solidarité avec la tête de liste", a dit de son côté Pierre-Yves Bournazel, conseiller de Paris, colistier de Chantal Jouanno sur la liste UMP dans la capitale, qui accompagnait Mme Pécresse.

Source : AFP – Le 24 février 2010