Aulnay-sous-Bois : « Les factures d’eau mettent le quartier en ébullition »

de | 2011-04-18

Aulnay-sous-Bois :

« Bon, si certains ont installé une piscine chez eux, qu’ils lèvent le doigt !»Quelques rires dans l’assemblée, mais la plupart des locataires rassemblés hier à l’antenne Tabarly, dans le quartier du Gros-Saule à Aulnay, avaient le regard soucieux. En cause, les sommes que leur bailleur, Immobilière 3F (I3F), réclame à un certain nombre d’habitants au titre de la régularisation annuelle de leur facture d’eau.« Bon, si certains ont installé une piscine chez eux, qu’ils lèvent le doigt !»

Quelques rires dans l’assemblée, mais la plupart des locataires rassemblés hier à l’antenne Tabarly, dans le quartier du Gros-Saule à Aulnay, avaient le regard soucieux. En cause, les sommes que leur bailleur, Immobilière 3F (I3F), réclame à un certain nombre d’habitants au titre de la régularisation annuelle. « Le problème, c’est qu’elles sont beaucoup plus élevées que d’habitude. Les gens payaient en général 50, 100, voire 200 €. Là, les factures sont astronomiques », s’indigne Norah Morouche, présidente de l’amicale des locataires, qui évoque une famille ayant reçu « une régularisation de 3 000 € », une somme qu’I3F n’a pas confirmée. Hier, plus d’une centaine de personnes sont venues assister à la réunion convoquée par l’amicale des locataires. L’initiative a reçu le soutien de l’adjoint au maire (PRG) Ahmed Laouedj. « C’est une catastrophe, murmure une maman. On me demande de payer 380€. Avec le loyer, je dépasse les 800 €. Je suis au chômage, j’ai trois enfants, comment je vais les nourrir ?»

Le bailleur doit rencontrer l’amicale des locataires

Dans l’assemblée, on peste contre le bailleur, « injoignable » depuis qu’il a fermé son antenne départementale au début de l’année. Elle se trouvait jusqu’alors au cœur du quartier, place Laennec. Un monsieur brandit sa facture: « On me réclame 795€, alors que j’ai payé des provisions en 2010. Pourquoi une telle somme ? »

La question reste sans réponse, et il faudra probablement attendre le 20 avril pour y voir plus clair. Ce jour-là, les représentants d’I3F et ceux de l’amicale doivent se rencontrer pour discuter de ce sujet. Hier, le directeur départemental, Patrick Roulin, rappelait que des compteurs individuels d’eau ont été installés récemment : « Maintenant, les locataires paient une facture correspondant vraiment à leur consommation », explique-t-il, tout en reconnaissant que « 3 000 €, ce n’est pas un montant normal ». « Il faudra examiner tout cela dans le détail »,a-t-il ajouté.

Source : Le Parisien – GB – Le 9 avril 2011