112ème Congrès du Parti radical : « Aulnay Radical 93 soutient la motion favorable au candidat centriste »

de | 2012-03-01

 

Je reproduis ci-dessous la motion de notre ami radical Grégory Stockhausen-Valery de la Fédération du Parti radical d'Isère (38) ; motion que je soutiens et que je défendrai avec la sensibilité radicale aulnaysienne favorable au candidat centriste François Bayrou lors de notre 112ème Congrès du Parti radical, à Paris (Hôtel Marriott), le samedi 10 mars 2012.

Billel Ouadah

LES RADICAUX EXIGENT LE CENTRE,
ET RÉCLAMENT LA COHERENCE INDUITE
PAR LE CHOIX D’INDÉPENDANCE DES MILITANTS.
112ème Congrès du Parti radical :

Projet de résolution pour le 112ème Congrès du Parti Radical :

Le temps de la caution radicale à l’UMP est révolu depuis le congrès de mai 2010. Aujourd’hui, le seul temps venu est celui de la poursuite de la démarche d’émancipation vis-à-vis de nos alliés de 2002 et de 2007.
L’UMP de 2002 dans son contexte de création n’a rien de comparable avec celle d’aujourd’hui. 
L’exigence de clarté exposée par notre Président Jean-Louis Borloo ne peut être l’otage d’une motion qui nous propose en « cohérence » de voter pour le candidat du Parti duquel nous nous sommes séparés.
Les Françaises et les Français exigent la clarté des politiques et les Radicaux émancipés doivent répondre à cette exigence.

  • Parce que même si nous pouvons entendre que le candidat de l’UMP a changé, nous pouvons aussi le concevoir pour d’autres candidats. Parce que la droite de 1971, qui a permis à Jean-Jacques Servan-Schreiber de refuser le programme commun de la gauche n’est pas la même que celle de 2012.
  • Parce que la vision de la Laïcité des Radicaux ne peut s’accommoder du discours de Latran !
  • Parce que la vision de l’Humanisme des Radicaux ne peut s’accommoder du discours de Grenoble !
  • Parce que la vision de l’Image de la France des Radicaux ne peut se prévaloir du discours de Dakar.
  • Parce que notre vision de la justice fiscale n’est pas celle défendue par le paquet fiscal.
  • Parce que les avancées à la marge ne sont pas à la hauteur de nos exigences de démocratie.
  • Parce que nous ne voulons plus être la minorité visible avant une élection et la minorité négligée après les élections.
  • Parce que nous ne pouvons nous reconnaître et nous assimiler, ni de près ni de loin, au Bonapartisme de la Droite Populaire.
  • Parce que nous ne croyons pas en l’homme providentiel : nous soutenons résolument les valeurs centriste d’un homme plutôt que l’Homme lui-même.
  • Parce que nous ne confondons pas le premier tour d’une élection présidentielle où l’on affirme ses convictions, et le second tour où l’on choisit par défaut.
  • Parce que défendre plus de 100 candidats radicaux aux élections législatives, qui auront en face d’eux un candidat UMP, n’est pas possible, voire suicidaire, en soutenant le candidat UMP aux Présidentielles dès le premier tour.
Nous n’appelons pas à voter pour le candidat-sortant de l’UMP
au premier tour de l’élection Présidentielle.
————–
  • Parce que les hésitations du candidat du Parti Socialiste à la Présidentielle nous semblent être dangereuses pour présider à l’avenir de la France.
  • Parce que l’improvisation programmatique constante du candidat du Parti Socialiste ne fixe pas de cap avec clarté pour les Françaises et les Français dans une Europe forte et solidaire.
  • Parce que nous ne pouvons concevoir un gouvernement avec le candidat du Front de Gauche.
  • Parce que le programme du Front populaire de 1936 n’est plus d’actualité et qu’il correspond à un autre siècle, même si nous sommes fiers de l’apport des Radicaux. 
Nous n’appellerons pas à voter pour le candidat du Parti Socialiste
au second tour de l’élection Présidentielle.

                                                                           ————–

  • Parce que notre cohérence se joue aujourd’hui pour demain.
  • Parce que nous avons fait courageusement le premier pas.
  • Parce qu’il existe un candidat qui défend les valeurs centristes.
  • Parce que nous reconnaissons à ce candidat centriste aussi la capacité d’avoir changé.
  • Parce que nos sages nous disent de pas avoir d’état d’âme : nous, militants, délégués ou élus, voterons donc en conscience.
  • Parce que seules les valeurs comptent et non les habitudes pantouflardes des gens bien installés.
  • Parce que nous voulons et souhaitons le référendum sur la moralisation de la vie politique.
  • Parce que nous ne pouvons déjuger ou dévaloriser le vote des militants de notre congrès de mai 2011.

                     Nous soutenons et appelons à voter au premier tour
                                   pour le candidat centriste du MODEM.


 

Une réflexion au sujet de « 112ème Congrès du Parti radical : « Aulnay Radical 93 soutient la motion favorable au candidat centriste » »

  1. Militant

    Confirmez-vous que cette motion ne sera pas présente au Congrès de samedi?

Les commentaires sont fermés.